classement f1 2013

Vettel compte désormais 322 points et accroît encore son avance sur Fernando Alonso qui, en terminant onzième de la course, reste à 207 points. Hamilton, ressorti huitième juste derrière Button, le dépasse dès le tour suivant pour éviter de perdre trop de temps. Vettel conserve la tête du championnat avec 272 points et devance Alonso (195 points) et Räikkönen (167 points), repassé devant Hamilton (161 points) ; suivent Webber (130 points) et Rosberg (122 points). L'Allemand reprend sa course normalement avant d'être percuté à l'arrière peu après par Maldonado qui écope d'un drive-through. Malgré son abandon, Vettel conserve la tête du championnat avec 132 points et devance Alonso (111 points) et Räikkönen (98 points) ; suivent Hamilton (89 points), Webber (87 points) et Rosberg (82 points). Sebastian Vettel creuse immédiatement l'écart au rythme d'une seconde au tour pendant cinq tours consécutifs. Button s'arrête une deuxième fois au vingt-quatrième au tour ; Rosberg, Webber, di Resta, Bottas, Sutil, Massa, Maldonado, Grosjean, Hülkenberg, Max Chilton, Alonso, Gutiérrez, Pérez et Raikkonen entre le vingt-cinquième et le trente-et unième tour. Au vingt-troisième passage, Vettel devance Alonso de 9 secondes, Hamilton de 13 s, Rosberg de 19 s, Webber de 20 s, Button de 30 s ; suivent Massa, Räikkönen, Sutil, di Resta, Hülkenberg, Vergne, Grosjean et Ricciardo. Merci de votre compréhension et bonne navigation. Kimi Räikkönen en lutte avec Daniel Ricciardo pour le gain de la septième place, le passe dans le troisième tour. À l'entame du huitième tour, Massa se laisse dépasser par son chef de file pour lui permettre de se lancer à la poursuite de Vettel. Au championnat du monde des constructeurs, Red Bull Racing possède 277 points et devance toujours Mercedes (208 points) et Ferrari (194 points) ; suivent Lotus F1 Team (183 points), Force India (59 points), McLaren (57 points), Toro Rosso (24 points), Sauber (7 points) et Williams qui inscrit son premier point de la saison. Vettel réduit peu à peu son retard sur son coéquipier et, au treizième tour, ne compte plus que 2 secondes de retard. Rapidement son pneumatique se délamine et le Britannique rejoint son stand sur trois roues. Romain Grosjean réussit à retarder son second arrêt jusqu'au cinquante-quatrième tour tandis que di Resta effectue quant à lui son unique arrêt au cinquante-septième tour, en même temps que Rosberg et Vergne. Sur la grille, les huit premiers pilotes sont en pneus tendres alors que Sergio Pérez et Mark Webber, en cinquième ligne, choisissent de s'élancer en pneus durs (la différence au tour entre les deux mélanges est estimé à une seconde et demie). Hamilton revient sur son coéquipier Nico Rosberg (qui ne s'est pas arrêté) après son premier arrêt aux stands. Il compte 15 secondes de retard sur son coéquipier Webber qui doit encore s'arrêter une dernière fois. Grosjean et Hamilton, en pneus neufs, se livrent un duel acharné et le Français parvient à contenir le Britannique. Quelques instants plus tard, Lotus F1 Team intime à Grosjean, sixième, de rentrer au stand car sa monoplace est en proie à un problème d'alimentation d'air. Formula 1 on Sky Sports - get the latest F1 news, results, standings, videos and photos, plus watch live races in HD and read about top drivers. Dans le même temps, Fernando Alonso prend l'avantage sur Nico Hülkenberg. Au trente-huitième passage, Webber et Vettel possèdent 6 secondes d'avance sur les deux pilotes Mercedes ; Massa est cinquième à plus de trente secondes. Comme la séance de qualification de la veille s'est déroulée en partie sous la pluie, les pilotes ont la possibilité de choisir leurs pneumatiques : à l'exception d'Esteban Gutiérrez, Daniel Ricciardo, Jules Bianchi et Max Chilton, tous choisissent le mélange le plus tendre[72],[73],[74]. Comme à Silverstone, Sergio Pérez est victime d'une explosion violente de pneu en pleine ligne droite à la suite d'un déchapage. Les mécaniciens de la Scuderia Toro Rosso libèrent Vergne au moment où Pic s'arrête et les deux monoplaces s'accrochent : la Caterham CT03 perd son aileron avant[44],[45],[46]. Au premier passage sur la ligne de chronométrage, Vettel devance Massa, Webber, Alonso, Nico Hülkenberg, Nico Rosberg, Daniel Ricciardo, Pérez, Jean-Éric Vergne, Hamilton, Jenson Button, Adrian Sutil et Romain Grosjean ; Räikkönen s'est arrêté pour changer son aileron et ses pneumatiques (toujours des durs) et est désormais dernier[75],[76],[77]. Alonso remonte en piste à la deuxième place et prend l'avantage sur Rosberg dans le douzième tour ; Vettel l'imite quelques instants plus tard. Sebastian Vettel remporte la victoire et prend la tête du championnat. Raïkkönen, en abandonnant dès les premiers hectomètres de la course, reste troisième avec 183 points, voit diminuer ses chances de ravir à Alonso la deuxième place du championnat, et Lewis Hamilton se rapprocher à huit points (175 points). Dès le tour suivant, alors que la course est neutralisée, Rosberg, Webber, Grosjean, di Resta et Massa, au contraire, profitent de la présence en piste de la voiture de sécurité pour changer leurs pneumatiques[63],[64],[65]. Hülkenberg, après une lutte contre Hamilton, ravitaille au trente-huitième tour ; deux tours plus tard, Grosjean, alors deuxième, s'arrête aux stands et chausse des pneus durs. XX Programmes. Peu après, Räikkönen percute Pérez et endommage le museau de sa monoplace. [...] Je voulais montrer aux fans que dans ce sport il y a une personne derrière le volant. 8000116,91. Webber occupe la onzième position car il a dû s'arrêter, victime d'une crevaison lente[84],[85],[86]. Grosjean s'arrête une dernière fois au quarante-septième tour ; Alonso (qui ressort devant Button et Grosjean), Massa, Rosberg stoppent au tour suivant, di Resta au quarante-neuvième et Hamilton au tour suivant pendant que, sur la piste, Grosjean dépasse Button pour le gain de la sixième place. Alonso double Rosberg dès le tour suivant, dans la ligne droite, mais l'Allemand reprend l'avantage au freinage. 4-8--- 12-4--- 0-14--- 0-11--- 13-4--- 8-6--- 10-5--- 15-3-3- 2 … D. Ricciardo Renault. Charles Leclerc a décroché son premier succès, moins d'une seconde devant Lewis Hamilton (vidéos). Au premier passage sur la ligne de chronométrage, Vettel précède Hamilton, Rosberg, Webber, Alonso, Bottas, Jean-Éric Vergne, Adrian Sutil, Daniel Ricciardo, Kimi Räikkönen, Nico Hülkenberg, Sergio Pérez, Pastor Maldonado, Felipe Massa et Jenson Button. Gutiérrez et Sutil sont les deux premiers rivaux victimes de leurs assauts, Räikkönen réalisant un spectaculaire dépassement par l'extérieur sur l'Allemand à l'entrée de la Parabolica. Ab.---- Ab. Vettel, à l'aspiration derrière Rosberg, reprend l'avantage juste avant la ligne de chronométrage alors que Fernando Alonso fait la même chose aux dépens d'Hamilton à la faveur d'une vitesse plus importante en ligne droite, Mercedes ayant privilégié les appuis aérodynamiques en configuration pluie[106],[107],[108]. Alonso limite à nouveau les frais en terminant pour la troisième fois consécutive deuxième et Räikkönen complète le podium ; suivent pour les points Nico Rosberg, Lewis Hamilton, Felipe Massa, Jenson Button, Sergio Pérez, Nico Hulkenberg et Adrian Sutil[78],[79],[80]. Evènement; Mercedes; W10; Le classement du Grand Prix de Russie. Au quarante-cinquième passage, Rosberg a 2 secondes d'avance sur Vettel, 3 s sur Webber, 4 s sur Hamilton et Räikkönen et 5 s Alonso ; suivent Pérez, Button, Sutil et Vergne. », « Ce n'était pas facile de l'enlever en roulant, j'ai mis un demi-tour avant d'y arriver. Vettel remporte sa trente-et-unième victoire en Formule 1 devant Alonso et Hamilton ; suivent pour les points Rosberg, Webber, Button, Massa, Grosjean, Sutil et Ricciardo[72],[73],[74]. Kimi Räikkönen gagne la manche d'ouverture et sa deuxième course sur Lotus à Melbourne, Fernando Alonso s'impose en Chine et pour son Grand Prix national, les pilotes Mercedes alignent les pole positions (huit en tout), Nico Rosberg termine premier à Monaco et à Silverstone et Lewis Hamilton l'emporte à Budapest. Un fan de F1 commente sur "Résultats des deuxièmes essais libres F1 GP de Bahreïn 2020 »James a commenté November 28, 2020 sur 01: 19. Fernando Alonso, tapi dans l'aileron arrière de Grosjean, tente l'extérieur dans le virage no 3 mais le pilote Lotus conserve son bien. Au championnat du monde des constructeurs, Red Bull Racing possède 109 points et devance Lotus F1 Team (93 points) et Ferrari (77 points) ; suivent Mercedes (64 points), Force India (26 points), McLaren (23 points), Toro Rosso (7 points) et Sauber (5 points). Je vous aime les gars. Mark Webber, pour sa dernière course dans la discipline, prend la deuxième place devant Fernando Alonso ; suivent pour les points Button, Rosberg, Pérez, Massa, Hulkenberg, Hamilton et Ricciardo[106],[107],[108]. Alternatively, challenge your friends in new split-screen with casual race options for more relaxed racing. La course est relancée au trente-et-unième tour et Vettel reprend immédiatement son rythme du début de course : il tourne deux secondes au tour plus vite que tous les autres. Massa change ses pneus au trente-sixième tour, Vettel, Button, Grosjean au suivant, Webber au trente-huitième, Alonso au suivant et Hamilton au quarante-deuxième tour[41],[42],[43]. En raison du couvre-feu plus étendu, les transgressions sont réduites à deux. Vettel reste en piste plus longtemps que ses rivaux directs en pneus tendres et tourne pendant plusieurs boucles plus vite avec ses pneus tendres usés que ses concurrents en pneus durs neufs. Challenge EU. Vettel compte désormais 372 points et devance Fernando Alonso (227 points). En Formule 1, la seule fois où on vous voit sans casque c'est sur le podium, si vous êtes dans un bon jour. Hamilton attaque Hülkenberg pour le gain de la cinquième place et le dépasse entre les deux premières chicanes du circuit. Sebastian Vettel remporte sa quatrième victoire consécutive et devance les deux pilotes Lotus, Räikkönen et Grosjean ; suivent pour les points Hülkenberg, Hamilton, Alonso, Rosberg, Button, Massa et Pérez[84],[85],[86]. Alonso et Webber ressortent des stands juste derrière Grosjean et Hamilton. Lewis Hamilton, cinquième sur la grille, prend le meilleur sur Mark Webber et Fernando Alonso. Vettel, Grosjean Ricciardo, Webber, Gutiérrez et l'infortuné Pérez en profitent pour changer de pneus une dernière fois. Lors de la relance, à la fin du trente-sixième tour, Sutil part en tête-à-queue et percute légèrement Webber qui prend alors l'échappatoire où sa monoplace prend subitement feu. Sautez dans l'action. Lors du contact, un radiateur a été percé et de l'huile s’est répandue sur les échappements, provoquant instantanément l'incendie. Peu après Webber repasse en seconde position. Nous devons absolument nous rappeler de ces journées, car nous n'avons aucune garantie que cela durera pour toujours. L'importante dégradation des pneumatiques lors de ce Grand Prix, empêchant les pilotes d'attaquer et les forçant à réaliser une course de gestion sous la pression des ingénieurs de piste préoccupés de l'usure excessive des gommes, entraîne, à l'issue de la course, une réaction du manufacturier Pirelli très critiqué : afin de limiter les arrêts au stand, il annonce préparer une nouvelle gamme de pneus plus durables, mis disposition des écuries à partir du Grand Prix du Canada, le 9 juin 2013[56]. Räikkönen, en fond de grille, abandonne après seulement deux virages en touchant la Caterham de Giedo Van der Garde[99],[100],[101]. Räikkönen gère son écart avec Fernando Alonso et remporte la vingtième victoire devant Alonso et Vettel. Au premier passage sur la ligne de chronométrage, Vettel précède Hamilton, Rosberg, Jenson Button, Fernando Alonso, Mark Webber, Paul di Resta, Nico Hülkenberg, Romain Grosjean, Kimi Räikkönen, Sergio Pérez, Felipe Massa et Adrian Sutil[72],[73],[74]. À l'entame du quatrième tour, Massa part en tête-à-queue au premier virage et abandonne[66],[67],[68]. Back in the 50’s, the F1 cars were designed primarily for speed. Au premier passage, Hamilton précède Alonso, Massa, Räikkönen, Nico Rosberg, Romain Grosjean, Daniel Ricciardo, Button, Vettel, Hülkenberg, Sutil, Esteban Gutiérrez, Sergio Pérez, di Resta et Pastor Maldonado. Räikkönen reste quatrième avec 134 points ; suivent Webber (130 points) et Rosberg (104 points). Le Brésilien parvient toutefois à regagner son stand à vitesse réduite et à reprendre la course après réparations[63],[64],[65]. Rosberg, mal relâché par son équipe manque d'accrocher Pérez et écope d'un drive-though. This is my life…" Abu Dhabi GP Rundown; Previous Abu Dhabi GP Races; 1st Driver Standings; 1st Constructor Standings; View on Google Maps "A great track, one that I really enjoy driving at every year. Il parvient à le dépasser mais est aussitôt redoublé par le Français. XX Programmes. Which circuit are you missing the most from the regular F1 schedule and why? Ferrari. Mark Webber, qui connaît pourtant des problèmes de boîte de vitesses (sur les rapports 2 et 3), menace directement Fernando Alonso[75],[76],[77]. Jenson Button, quinzième, est le premier en pneus durs. Di Resta s'arrête au trente-deuxième tour, Räikkönen au trente-quatrième, Hülkenberg et Massa au trente-sixième, Hamilton et Grosjean au suivant. Vettel et Alonso effectuent leur second arrêt au stand à la fin de ce tour. À l'extinction des feux, Nico Rosberg, en pole position, est contraint de défendre sa position face à Sebastian Vettel en se rabattant vers le muret des stands : cette brèche est exploitée par Fernando Alonso qui passe Vettel. Sebastian Vettel. Les Mercedes Grand Prix sont en deuxième ligne et Lewis Hamilton est toujours en proie à des soucis de freinage dès le tour de mise en grille. Il effectue alors son unique arrêt pour chausser des pneus durs avec lesquels il finira la course. Challenge EU. 10-12 • September • 2021. Webber peut toutefois poursuivre sa course, désormais talonné par Alonso qui profite de l'incident pour réduire l'écart du son rival, tandis que Van der Garde est pénalisé[60],[61],[62]. À l'extinction des feux, Sebastian Vettel, en pole position, s'engouffre en tête dans le premier virage et devance Felipe Massa, Lewis Hamilton et Fernando Alonso. Les essais hivernaux de la saison 2013 se sont déroulés selon le calendrier suivant [22]: Les essais privés en cours de saison disparaissent, jugés trop cher par les écuries après ceux du Mugello effectués l'an passé. Vettel prend la tête du championnat avec 40 points et devance Räikkönen (31 points) et Webber (26 points) ; suivent Hamilton (25 points), Massa (22 points) et Alonso (18 points). Gutiérrez et Jean-Éric Vergne s'arrêtent au tour suivant, Massa et Adrian Sutil au treizième, Webber, Button, Hülkenberg, Giedo Van der Garde, Valtteri Bottas, Alonso, Pérez, Rosberg, Grosjean, Hamilton, Daniel Ricciardo et Pastor Maldonado du quatorzième au dix-septième. Sans surprise, Fernando Alonso, Lewis Hamilton, Jenson Button et Sebastian Vettel sont les mieux payés du paddock.… Tous les textes présents sur le site StatsF1 sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Sebastian Vettel remporte sans encombre sa septième victoire consécutive, sa onzième de la saison. Van der Garde est pénalisé d'un drive-through pour avoir poussé Bianchi hors de la piste. Hülkenberg, Vettel et di Resta rentrent au quatorzième tour lorsque Mark Webber accroche Jean-Éric Vergne : s'ils rentrent tous les deux pour réparer les dégâts, Webber abandonne quelques instants plus tard à cause de la perte d'une roue mal fixée par ses mécaniciens. Räikkönen change le premier ses pneus dès le onzième tour. À partir du Grand Prix de Belgique, elles rentrent définitivement dans le rang tandis que Vettel gagne la totalité des courses restant au programme, il établit un record de neuf victoires consécutives en une saison, égalant la série d'Alberto Ascari à cheval sur les championnats 1952 et 1953, et atteignant le nombre record de treize premières places en une année, comme Michael Schumacher en 2004. Vettel creuse immédiatement un écart sur ses rivaux et, au troisième passage, possède 3 secondes d'avance sur Hamilton, 5 s sur Rosberg et Webber et 8 s sur Alonso[60],[61],[62]. Hamilton, qui occupait toujours la tête, effectue son dernier arrêt à la fin du cinquantième tour et cède le commandement à Vettel qui devance son coéquipier Webber. Au septième tour, Alonso est rappelé d'urgence à son stand car son aileron arrière mobile reste bloqué en position ouverte et il risque donc d'être arrêté sur drapeau noir et disqualifié. Ne ratez aucune information sur votre pilote favori et restez informé tout au long de la saison. F1 2012 par Bandai Namco Entertainment PlayStation 3 39,35 € Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock. Le 28 septembre 2012, le calendrier de la saison 2013 est présenté par la FIA[39]. Le Mexicain dispose de pneus moins frais que Vettel : l'Allemand le dépasse et prend la deuxième place dans le vingt-et-unième tour. F1 Clienti. Vettel, champion du monde 2013, compte désormais 347 points et possède 130 points d'avance sur Fernando Alonso (217 points). Au championnat du monde des constructeurs, Red Bull Racing possède 312 points et devance Mercedes (235 points) et Ferrari (218 points) ; suivent Lotus F1 Team (187 points), McLaren (65 points) qui est repassé devant Force India (61 points), Toro Rosso (25 points), Sauber (7 points) et Williams (1 point). Wähle eines der 40 Fächer sowie Hochschultyp und Abschlussart aus. Räikkönen effectue son second et dernier changement de pneus (après un changement de stratégie passant de trois à deux arrêts au stand) au quarante-deuxième passage, imité par Webber au tour suivant. F1 - 2020 Abu Dhabi Grand Prix - Race. 397. Classements; Rapport puissance/litre, ordre décroissant; Voici la liste des modèles classés dans l'ordre décroissant de leur rapport puissance/litre. Derrière la voiture de sécurité, Vettel précède Grosjean, Hamilton, Webber, Nico Hülkenberg, Sergio Pérez, Fernando Alonso, Valtteri Bottas, Paul di Resta, Daniel Ricciardo, Nico Rosberg, Heikki Kovalainen, Felipe Massa et Jenson Button. Alonso, Grosjean, Massa, Button, Räikkönen, Pérez, Hülkenberg, Gutiérrez, Sutil, Maldonado en profitent immédiatement pour changer leurs pneus ; seuls les quatre premiers de la course, Vettel, Rosberg, Webber et Hamilton, choisissent de rester en piste[78],[79],[80]. Le crachin fait son apparition et commence à rendre la piste humide. 2020 Constructor Championship. En réalisant le meilleur tour en course en vue du drapeau à damier, il réalise le huitième hat trick de sa carrière. Peu à peu, Romain Grosjean, ressorti en pneus durs en cinquième position derrière Vettel revient à son contact, l'Allemand étant retardé par Jenson Button, désormais troisième, qui ne s'est toujours pas arrêté et poursuit avec ses pneus du départ. Rosberg, Webber, Pérez, Chilton, Massa, Hamilton, di Resta, Alonso, Vettel, Valtteri Bottas, Webber, Button (qui repasse en durs et peut désormais tenter le pari de rallier l'arrivée sans s'arrêter à nouveau), Ricciardo, Pérez et Hülkenberg stoppent entre le vingt-huitième et le trente-quatrième tour. À deux tours de l'arrivée, Grosjean cède aux assauts de Webber. Vettel dépasse Button, immédiatement imité par Grosjean quelques instants plus tard. Fernando Alonso, qui avait coupé une chicane pour se défendre avant l'interruption, cède sa position à Sergio Pérez pour éviter une sanction des commissaires de course, puis se lance aussitôt à l'assaut de son rival immédiat. F1 Through the Years. 1. Au quatrième passage, Rosberg précède Hamilton d'une seconde, Vettel d'une seconde et demie, Webber de 2 s, Räikkönen de 3 s et Alonso de 4 s ; suivent Pérez, Button, Sutil et Vergne. Vettel conserve la tête du championnat avec 172 points et devance désormais Alonso (151 points) et Hamilton (139 points). Maldonado connaît un problème avec sa roue avant-droite lors de son arrêt aux stands, perd un temps précieux et est relégué en fond de classement alors qu'il évoluait un temps en septième position. Vettel conserve la tête du championnat avec 77 points et devance Räikkönen (67 points) et Hamilton (50 points) ; suivent Alonso (47 points), Webber (32 points) et Massa (30 points). Pendant ce temps, Maldonado sort de la piste et abandonne. Sutil s'arrête au trente-huitième tour, Ricciardo au quarante-troisième, Button, Massa, Maldonado au suivant, Rosberg, Pérez au quarante-cinquième et Hülkenberg peu après. 12-4---25 1 1 1 1-26 1 1 1 1-25 1 1 1 1-19-2-2-25 1 1 1 1-25 1 1 1 1-7-7 1--26 1 1 1 1-15-3 1 3-25 1 1-1-26 1 1 1 1-26 1 1-1-25 1 1-1-25 1 1 1 1-----15-3-3-2 V. Bottas Mercedes. Les dix premiers pilotes de la grille sont tous chaussés en pneus tendres sauf Jenson Button, Sebastian Vettel et Nico Hülkenberg. En Formule 1, la seule fois où on vous voit sans casque c'est sur le podium, si vous êtes dans un bon jour. Webber et Vettel tournant dans le même rythme, Vettel disposera d'une avance de dix secondes lorsque son coéquipier s'arrêtera[94],[95],[96]. Raïkkönen, avec 183 points, peut encore ravir à Alonso la deuxième place du championnat. Quelques instants plus tard, Mark Webber se retrouve au contact d'Alonso et, immédiatement, le harcèle pour le gain de la seconde place. A l’issue de la deuxième (15 minutes), les 6 pilotes … Kimi Raikkonen marque des points pour la vingt-cinquième fois consécutive et bat le précédent record de Michael Schumacher[63],[64],[65]. F1T 2013 comprend toutes les voitures, les stars et les circuits du 2013 FIA FORMULA ONE WORLD CHAMPIONSHIPT, et pour la première fois dans la série, du contenu classique. Nous devons absolument nous rappeler de ces journées, car nous n'avons aucune garantie que cela durera pour toujours. Au premier passage sur la ligne de chronométrage, Hamilton devance Vettel, Rosberg, Adrian Sutil, Massa, Kimi Räikkönen, Daniel Ricciardo, Grosjean, Fernando Alonso, Jenson Button, Sergio Pérez et Nico Hülkenberg[63],[64],[65]. Ce geste vaut au quadruple champion du monde une réprimande de la part de la FIA et une amende de 25 000 euros à son écurie[97],[98]. Pour cela, voici un récapitulatif des 11 faits marquants de cette saison, qui risque de rester longtemps dans les mémoires. Alonso, Button, Grosjean, Ricciardo et Maldonado rentrent au vingt-troisième tour. The 2019 FIA Formula One World Championship was the motor racing championship for Formula One cars which marked the 70th running of the Formula One World Championship.It is recognised by the governing body of international motorsport, the Fédération Internationale de l'Automobile (FIA), as the highest class of competition for open-wheel racing cars. À dix tours de l'arrivée, Alonso mène devant Räikkönen, Massa, Vettel et Webber. Rosberg creuse immédiatement un écart quand Hamilton a fort à faire pour contenir Vettel. Räikkönen, victime d'une crevaison à l'arrière-gauche, rentre changer de pneus et remonte en piste en seizième position quand Pérez abandonne un peu plus tard à la Rascasse[57],[58],[59]. Le Finlandais, en pneus tendres, prend l'avantage sur l'Allemand, en difficulté avec ses pneus durs, dans le trente-deuxième tour. Order easily online with a wide selection, secure payment and global customer support. Vettel conserve la tête du championnat avec 297 points et devance Alonso (207 points) et Räikkönen (177 points) ; suivent Hamilton (161 points) Webber (148 points) et Rosberg (126 points). Mark Webber perd une dizaine de places alors que Felipe Massa gagne six places. Sebastian Vettel fond sur la Mercedes de tête et passe Nico Rosberg dans le troisième tour pour prendre la tête du classement. 30 August • 2021. Craignant une intervention de la voiture de sécurité, Alonso entre immédiatement aux stands pour observer son second arrêt. Massa et Rosberg changent leurs pneus au dix-neuvième tour tandis que Fernando Alonso dépasse Jenson Button pour prendre la tête de l'épreuve[47],[48],[49]. Romain Grosjean s'arrête au quatorzième tour et Gutiérrez purge sa pénalité pour départ anticipé au dix-septième. Hamilton, Vettel et Grosjean s'échappent en tête de la course : au quatrième tour, Alonso a déjà plus de 6 secondes de retard sur ce trio. 20-22 • August • 2021. Ricciardo s'arrête au quinzième tour et Heikki Kovalainen au suivant ; entre le dix-huitième et le vingt-sixième tour s'arrêtent Bottas, Adrian Sutil, Massa, Sergio Pérez, Button (qui était pourtant en pneus durs et était remonté jusqu'à la septième place), Hülkenberg, Paul di Resta, Alonso, Hamilton, Jules Bianchi, Rosberg, Esteban Gutiérrez, Webber, Maldonado, Vettel, Giedo Van der Garde et Charles Pic[106],[107],[108]. Rosberg ressort douzième quand Alonso, Sutil et Valtteri Bottas s'arrêtent, au vingt-neuvième tour. Sebastian Vettel, en pole position, est accompagné en première ligne par Lewis Hamilton, Valtteri Bottas et Nico Rosberg occupent la deuxième et la troisième est réservée à Mark Webber et Fernando Alonso. Les deux pilotes en lutte passent Daniel Ricciardo dans la boucle suivante, l'Australien étant le dernier à passer par les stands, au vingt-deuxième tour[91],[92],[93]. Massa rentre alors au stand au ralenti avec le pneu arrière droit endommagé tandis que Vergne abandonne à la suite d'un contact. Nico Rosberg remporte le Grand prix de Monaco, trente ans après son père Keke Rosberg. Webber dépasse Rosberg au vingtième tour et s'empare de la seconde place. Le Finlandais abandonne pour la première fois en 38 courses. Eric Staines Oliver (* 13.April 1911 in Stratford-upon-Avon, England; † 1. Hamilton rentre immédiatement changer ses pneus. Les commissaires de la FIA avertissent les équipes qu'un vibreur dans le virage Copse est peut-être à l'origine de ces incidents. Au même moment, Adrian Sutil abandonne dans son stand à cause d'un problème hydraulique[69],[70],[71]. Tous les pilotes s'élancent en pneus tendres à l'exception de Daniel Ricciardo et Charles Pic. Grosjean s'arrête au quatorzième tour : Vettel retrouve le commandement tandis qu'Hamilton passe son coéquipier. D. Ricciardo Renault. Au sixième passage, Vettel précède Alonso de 3 secondes, di Resta de 4 s et Rosberg de 5 s ; suivent Massa, Webber, Button, Pérez, Räikkönen et Grosjean[50],[51],[52]. Tandis que les mécaniciens mettent enfin en place les bonnes enveloppes, Webber doit faire la queue derrière son coéquipier. Sites sport automobile du groupe Renault. Felipe Massa est soigné sur le bord de la piste (les médecins lui posent une minerve), tandis que les commissaires de piste dégagent sa monoplace, nettoient la piste et repositionnent les barrières de sécurité[57],[58],[59]. Au premier passage sur la ligne de chronométrage, Rosberg devance Vettel, Alonso, Paul di Resta, Felipe Massa, Mark Webber, Kimi Räikkönen, Jenson Button, Sergio Pérez, Lewis Hamilton, Romain Grosjean, Nico Hülkenberg et Daniel Ricciardo. Sebastian Vettel remporte sa troisième victoire consécutive sur ce circuit, sa septième de la saison, la trente-troisième de sa carrière, devançant désormais Alonso. F1, Music, Charity, TeamLH. Toyota F1 Team s'est retirée du championnat du monde de Formule 1 à l'issue de la saison 2009.; BMW Sauber s'est retirée du championnat du monde de Formule 1 à l'issue de la saison 2009. Au vingt-septième passage, Vettel, qui n'a pas quitté la position de tête malgré son arrêt au stand, possède 29 secondes d'avance sur Webber, 32 s sur Rosberg, 36 s sur Grosjean, 53 s sur Massa, 56 s sur Hamilton et 58 s sur Sutil et Alonso[99],[100],[101]. Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton tirent profit de leurs pneus frais et remontent peu à peu tous leurs adversaires directs. Webber rentre pour changer ses pneus dès la fin du premier tour[47],[48],[49]. Le trio de tête bute alors sur un 4x4 d'intervention entré en piste pour procéder à l'extinction de l'incendie de la Red Bull alors que la voiture de sécurité n'est pas encore en piste. Vettel conserve la tête du championnat avec 247 points et devance Alonso (187 points) et Hamilton (151 points). Alonso, qui a repris l'avantage sur Räikkönen après son premier arrêt bute sur Hülkenberg qu'il n'arrive pas à dépasser[84],[85],[86]. Au onzième passage, Rosberg a 2 secondes d'avance sur Hamilton, 3 s sur Vettel, 5 s sur Webber et Räikkönen, 9 s sur Alonso, 10 s sur Button et Pérez ; suivent Sutil et Vergne[57],[58],[59]. À l'épingle du Loews, plusieurs monoplaces s'accrochent légèrement : Pastor Maldonado et Giedo Van der Garde doivent ainsi passer par leurs stands dès la fin du premier tour pour changer leur aileron. Au vingt-sixième tour, Räikkönen mène devant Hamilton et Rosberg : les trois n'ont effectué qu'un seul changement de pneus ; suivent Alonso et Vettel qui ont changé leurs pneus par deux fois. Alonso rentre pour la dernière fois au tour suivant et se dirige vers sa première victoire de la saison. Achat en ligne de places pour le Grand Prix F1 de Monaco 2021 - Billetterie officielle Automobile Club de Monaco ORGANISATEUR OFFICIEL - OFFICIAL ORGANIZER - UFFICIALE ORGANIZZATORE {{ 'home' | … La lutte est rude entre les deux McLaren Racing et les deux Force India. Les six premiers pilotes sur la grille s'élancent en pneus tendres ; Felipe Massa, Fernando Alonso, Jenson Button, Nico Hülkenberg, Nico Rosberg, Valtteri Bottas et Pastor Maldonado partent en pneus durs. Au championnat du monde des constructeurs, Red Bull Racing possède 66 points et devance Lotus F1 Team (40 points) et Ferrari (40 points également) ; suivent Mercedes (37 points), Force India (10 points), Sauber et McLaren (4 points) et Toro Rosso (1 point). Alonso, désormais en tête, rentre au tour suivant, imité par Räikkönen ; Massa et Grosjean rentrent au septième tour.

Nombre De Carte Yu-gi-oh Total, Francky Vincent Remix, Exemple Acrostiche Ce2, Carte Anniversaire De Mariage Humour, échange Appartement Hlm 3f, Mon Inconnue - Allociné, She's Gotta Have It Season 3, Blog Beauté Cheveux Fins,