au revoir mon papa

Celle qui m'a construite, m'a guidée tout au long de ma vie n'est plus. Elle aurait dû fêter ses 57 ans en septembre... Je suis anéantie et je ne ressens plus d'amour pour mon compagnon, ni même mes enfants... Alors j'occupe mes journées pour que le temps glisse entre mes mains car chaque jour passé est un jour qui me rapproche d'elle. Je l’aimais énormément et je ne sais pas comment je vais pouvoir vivre sans lui. J'ai l'impression que je tourne en rond, tellement de questions... s'il m'avait dit qu'il n'était pas bien, si seulement je pouvais encore être auprès de lui. Une date maudite pour moi, mon grand-père étant en effet décédé le 14 février 2018. Moi ça fait 12 ans que mon père est décédé et j'ai mal en dedans, même de la difficulté à le regarder en photos... Indescriptible. Maman vient de nous quitter ce 14 août après une fracture du col du fémur. Elle a laissé son mari et ses quatre enfants derrière elle, suite à une maladie que je déteste. Nous serons tous orphelins un jour... Bonjour, combien je me reconnais dans certains témoignages. Je n'ai plus jamais fêté mon anniversaire depuis 3 ans, je n'y parviens pas... la douleur prend le dessus durant cette période. Oui j'ai d'abord eu le pardon et très vite, je l'ai eu au décès de mon père pour tout les autres chapitres non énumérés ici qui nous a valu le placement à l'ASE avant la mort de mes 2 parents. À 17h40 maman est partie rejoindre les étoiles. J'aurais aimé la prendre dans mes bras une dernière fois, mais je suis contente qu'elle n'aie pas choisi de m'attendre et de pâtir plus longtemps qu'elle ne l'a fait. Il lui raconte une histoire et écoute ses prières qu’elle termine en disant : – Protège ma maman, protège mon papa, protège ma grand-mère et au revoir grand-père. Ne rien pouvoir faire pour l'aider hormis ma présence c'est très dur. 2015 - Paroles de la comptine Au revoir papa, au revoir maman ! J'ai perdu ma maman le 3 septembre 2019. Papa, tu m’as toujours éclairé, guidé et assisté alors laisse-moi réaliser ce rêve qui m’est si cher. Elle a beaucoup souffert physiquement et moralement. Comment faire pour vivre sans lui après avoir appris à vivre sans ma mère quatre ans plus tôt. Il y a 15 ans, j'ai perdu mes parents. Mon beau père, ma sœur, mon neveu vont la voir et moi je reste sur le carreau. J'ai même reçu plus de soutien d'inconnus que d'eux deux. En effet, le 13 avril 2018 nous apprenons que ma maman souffre d’un cancer du poumon. Plus rien ne sera comme avant, nous sommes des morts-vivants. J'ai perdu le premier homme de ma vie, celui que j'ai vu pour la première fois. Tu nous a quitté tout de même l'esprit heureux, content d'avoir fait quelques années de plus que tu ne l'imaginais. Depuis, au travail je ne me souviens pas de ce qui a pu être dit avant cette date, comme un reset de mon cerveau. Bonjour, j'ai 51 ans, j'ai perdu maman le 22 février, il y a presque trois semaines, elle venait de faire 80 ans. J'ai sans cesse le cœur serré, j'ai plus envie de sourire même si je sais que la vie continue, j'ai mon compagnon, mes 3 enfants. Maman était une artiste, elle a toujours été mon modèle. Maman n'a pas dit un mot, pas une plainte. On ne devrait pas vivre cette expérience de la vie. J'ai refait le standard de l’hôpital, une infirmière m'a dit qu'il faisait une sieste. C'était sûr que c'était un au revoir proche et non lointain... Depuis début 2019 je suis en grosse dépression, je pleure souvent, je sais que ça vient de l'état et de l'âge de mes parents. En sortant du restaurant où nous avons fêté un anniversaire, elle a succombé quelques heures après de son emphysème pulmonaire. Comment ne pas avoir le goût d’aller les rejoindre... Merci. Maman était en pleine forme ce jeudi 5 septembre 2019. Je lui ai tout donné. Il m'est difficile de lui dire au revoir.. Mon papa est parti brutalement un soir. Depuis, lui et moi (je suis le plus vieux des 5 frères), avons développé une relation harmonieuse. Mon papa était fort malade, il se trouvait en maison de soins et de repos pour essayer d’aller mieux mais il ne savait plus marcher, avait beaucoup de soucis de mémoire, était incontinent. Ce que je trouve dur, depuis qu'il est parti, c'est qu'il n'y a pas grand monde dans ma famille, qui comprend ce que j'ai vécu avec lui. Photo : ShutterstockPublié dans la revue Profil. Je sais que mes frères et sœurs souffrent aussi, nous parlons quelques fois, nous rions des blagues de notre père... mais je sais aussi que le deuil est propre à chacun de nous. Je m'en souviendrai toute ma vie. Je recherche une personne qui a vécu la même douleur que moi. Le manque de repère d'un seul coup, perdre le contact, le sourire, ne plus avoir son avis si précieux me fait tomber dans l'insécurité angoissante et désemparante et pourtant je suis marié, j'ai une fille, un travail, mais tout tout est chamboulé. Le deuil de ses parents est une étape difficile, qui laissera chaque être humain transformé pour toujours. Et je crois que les enfants n’ont pas encore bien compris l’année difficile qui nous attend. Merci maman, ta lumière est merveilleuse et éternelle. Il avait un cancer du côlon et il avait tellement maigri, n'arrivait plus a manger... il était rendu anorexique. Stade 5 l'année dernière et cette saleté de maladie de brin a eu raison d'Elle. Le temps va arranger les choses, comme on dit souvent. Je regrette que mes pensées ne … J'ai bien sûr été très triste de la voir dans cet état, elle qui a élevé seule ses enfants - mon père étant décédé 2 ans et demi après ma naissance. En fait je me demande comment je vais pouvoir continuer ma vie sans elle. Bonjour à tous, Il m'a enseigné la foi et les valeurs simples de la vie. : Au revoir papa, au revoir maman ! Ces textes pour un départ professionnel, une séparation amoureuse ou des adieux d’amitié sont de toute beauté. J'ai mal au cœur et je pleure chaque seconde. Après une convalescence à l’hôpital, elle a été admise en réadaptation et progressait bien... jusqu'à un certain jour d'octobre où elle ne progressait plus. Vous trouverez également de beaux poèmes d’adieux afin de dire au-revoir à une personne décédée. Ce lien qui unit un parent à son enfant est sans doute le plus fondamental : il fait fi des disputes, des paroles blessantes ou des silences. Ma petite maman est décédée le 12 juillet dernier, après 4 jours d’hospitalisation. Ma mère est décédée à 94 ans. Je lui parle tous les jours, je sens encore son odeur sur sa couverture que j'ai reprise. Le chagrin et les larmes font partie du deuil et sont essentiels à sa résolution. Elle avait 77 ans. Souvent durant la journée elle est absente à cause de la vie, du travail, des enfants… Mais quand le soir arrive, après la besogne familiale, la douleur revient et vacille entre le souvenir de son sourire et de son rire, de ses caresses et de ses douleurs, ses affreuses douleurs et la perte graduelle de ses capacités. Le Petit Journal Haute Bigorre. Cette douleur atroce... Mon papa allait avoir 70 ans le 3 mars :( J’ai 2 frères qui ont 48 et 49 ans qui se sont jamais occupé de leur père. J’ai perdu ma mère il y a bientôt 1 an. J'en souffre énormément, surtout voyant mes frères qui n'ont eu aucun respect pour lui et n’étaient jamais là pour lui. Ses restes ont été enterrés avec ma mère et son nom est écrit sur la plaque "Ange". Les six derniers mois, je les ai passés à l'urgence, en gériatrie, pour se terminer au centre d'hébergement de longue durée. Il me reste ma maman mais je vois la maladie et la mort partout. Vous. J'ai perdu mon père de manière très tragique le 15 avril 2020. Je m’en vais. Il m'est difficile de lui dire au revoir.. Mon papa est parti brutalement un soir. Elle est décédée il y a 5 jours. Rien à faire, aucun traitement. J'ai 34 ans, elle en avait 63. Le 6 avril 2020, la Covid t'a emportée. Il est très difficile d'accepter qu'elle ne soit plus présente. J'ai vu l'âme de mon père quitter. Elle est décédée d'un glioblastome de stade 4 (tumeur au cerveau). J'ai été présent, durant ces six mois, à tout les jours, auprès de lui, en moyenne 4 à 5 heures par jour (je venais de prendre ma retraite, j'ai 64 ans). J'étais avec lui et il est mort sur le champ. Elle ne pouvait plus parler depuis 3 ans mais un regard suffisait pour que nous puissions nous comprendre. Elle est partie tellement vite, je n'ai pas eu le temps d'aller la voir aux soins intensifs (j'habite à 5 heures de route). Mon papa nous a quittés le 14 novembre 2019 à 75 ans d’une leucémie. Tu n'as sûrement rien compris. Linda 35 ans. Je dois apprendre à voler de mes propres ailes, faire mes propres choix et les assumer. Après vérification, il s’avérait qu’il a un problème respiratoire et est sous surveillance. Je suis mal de savoir qu’ils ont pu connaître mon papa si longtemps et que moi je n’ai pu avoir que 29 ans avec lui :(. Mon cher papa tu resteras à jamais dans mon cœur. Message d’au revoir d’un fils à son père Papa, nous avons été si proches que nous sommes devenus complices. Ma mère est partie le 28 octobre 2019. C’est normal, c’est la question que se pose tout parent lors des séparations. Je me dis qu'elle est toujours avec moi, ça m'aide au quotidien mais je sais une chose, c'est qu'elle veille sur nous comme elle l'a toujours fait. C'est brutal. Je sais que je vais ramer, être déchirée et qu'il faut que je reste solide pour qu'elle puisse partir, que je puisse la laisser partir sans lui montrer l'énorme manque, vide, peine, même si je sais qu'elle le sait. Bonsoir, je me retrouve dans vos témoignages. Sylvie. Nous étions très proches, fusionnelles. Les médecins ont fait des tests et une semaine avant son décès, nous avons eu la surprise d'apprendre qu'elle souffrait d'un cancer généralisé. Elle est partie il y a une semaine. 17 juil. Elle a dû être amputée sous le genou droit. Bonjour, Comment retrouver le goût de la vie quand les gens qu'on aime d'un Amour viscéral nous quittent? Je suis cependant assez jeune, et j'ai l'impression qu'aucun de mes amis ne comprend vraiment ma position. Ma famille subit la cruauté de la vie. Si je chute, ce n’est pas grave, l’essentiel est de savoir me relever. Toujours. Elle s'est éteinte à l'hôpital dû à une insuffisance rénale et des problèmes respiratoires. J’ai perdu ma chère Maman à 90 ans le dimanche 23 juin 2019 à 2h30 du matin. Je sais qu'elle ne voulait pas partir, ça me fend le cœur, elle voulait se battre mais la maladie aura eu raison d'elle. Le deuil est interne, long, insoutenable par moment. J'avais l'habitude de passer deux jours avec lui toutes les semaines depuis des années et nous étions bien ensemble. Quand je rentre le soir, elle ne m'attend plus. Bonjour, Je te dis juste au revoir même si je ne sais pas quand on se reverra. Je me sens totalement bloquée pour tout, je n'arrive plus à rien faire et me sens responsable de ne pas avoir remarqué des symptômes qui devaient sûrement être visibles avant. Je l'ai accompagnée chaque jour à la clinique puis à la maison dans le cadre d'une hospitalisation à domicile. Je voudrais dire aux personnes qui ont encore leur papa et maman d'en profiter et d’arrêter de se prendre la tête pour des broutilles dans la vie car le jour où ils ne sont plus là, eh bien malheureusement c'est trop tard. Ce serait hypocrite de dire que ça ne me mettait pas en colère, mais je finissais par comprendre les raisons de tes « oui et non ». Ce soir-là, elle est entrée d'urgence à l’hôpital. À la fin, j'ai essayé de lui réapprendre à parler et elle y mettait vraiment du sien, j'étais heureuse de la voir sourire. Malgré notre âge, 61, 59, 55 ans, il nous est permis de pleurer son départ, ainsi que celui de maman... J'ai seulement 19 ans et je dois vivre avec le décès de ma maman, survenu il y a un peu plus d'un mois et après avoir vécu avec sa maladie pendant près de 11 ans. Comment leur en vouloir? À ce moment-là, ce fut très difficile pour papa. 10 minutes après on m'appelle "votre papa a fait un arrêt cardiaque". Je t’aimerai toujours et je chérirai à jamais tous les moments que nous avons eu le privilège de partager. J’ai lavé ses vêtements, à cause de son incontinence mais tout ça a été merveilleux comme vacances. Je ressens un vide immense et une douleur insoutenable. Tes yeux à travers tes verres étaient tournés vers un point invisible. C’est pourquoi je pense à elle tous les jours, je me rappelle quotidiennement ses précieux conseils et leçons de la vie. Moi, je crois qu'il est au ciel. Mais papa me manque. Cette souffrance, je ne la connaissais pas auparavant, elle me vide mon intérieur, elle me compresse le thorax et une sensation d'arrachement du cœur comme si une partie est avec lui. Nous avions prévu de nous en occuper un de mes frères et moi, le vendredi. Mais ce cours normal de l'existence ne fait pas de la mort une invitée plus désirable. Elle est décédée 4 jours après qu'on l'aie envoyée aux soins palliatifs. J’espère que leurs âmes sont réunies et qu’ils sont en paix. Mes parents sont mes étoiles et je souhaite à tous et à toutes de rencontrer la puissance des énergies de l'univers et y laisser de nouveau entrer la lumière en chacun de nous et la propager à tout son être comme nous l'ont initialement transmise nos parents. Surtout en temps de pandémie où la désolation et le chaos sont là... Sandra, 15 septembre 2019, 15 septembre 2019, Daniëllà, 21 novembre 2019, 21 novembre 2019. Quand nous sommes arrivés, ma mère, ma compagne et moi, il était dans un genre de semi coma. Je souffre tellement de cette disparition que je maigris tellement, je n'ai plus d'appétit, ni d'envies. Elle était décédée dans sa chambre à son réveil et je n’ai rien pu faire. J'imagine que le ressenti de la perte sera immense dans quelque temps, que le deuil sera long, que je ne l'oublierai jamais. Un papa va coucher sa petite fille de trois ans. Les avoir pendant si longtemps et les perdre à jamais est encore quelque chose que je ne réalise pas encore pleinement. C'est dur à vivre... Beaucoup de monde ne comprennent pas pourquoi nous ne lui disons pas, mais je pense qu'il ne le réaliserait pas de toute façon... il est maintenant loin en arrière dans son temps. Cela fut terrible. Papa, tu as été un véritable pilier dans ma vie, l’homme de la situation : sensible, aimant, tendre, généreux et fort à la fois. Il passe ses temps libres à initier la jeunesse à une meilleure utilisation des médias sociaux et à la veille citoyenne via les outils du web 2.0. Je pleure et pleure et ça n'arrête pas. Je te remercie pour ton soutien à chaque difficulté et suis fier de porter ton nom et de pouvoir t’appeler papa. J'avais une maman très rock'n'roll (guitare électrique), et en même temps très mignonne (elle dormait en suçant son pouce). Et oui Grégory à tout âge on peut se sentir orphelin et maintenant il faut vivre jour après jour avec cette terrible absence. Au revoir papa Publié le 14 novembre 2016 - Ce matin, nous avons dit au revoir à monsieur papa. Je ferai tout mon possible, je donnerai toujours le meilleur de moi pour que tu sois fier de m’appeler  »mon fils ». Je suis tellement bouleversée que je fais semblant de lui parler. Elle me manque cruellement. Et au matin, le réveil était "maman est morte". Je l'ai bien vécu car je m'y attendais et que c'était mieux pour elle d'arrêter sa souffrance. Ton rire me manque papa. Elle ne comprenait pas pourquoi son état s'était dégradé si vite. Je l'ai accompagnée aussi; elle était en maison de retraite depuis 5 ans environ; elle a été autonome jusqu'à 3 mois avant son décès. Ouff! Merci pour tous ces commentaires très réconfortants. J’ai été aidante naturelle pendant 12 ans pour mon papa à la maison. Il s'est endormi, durant la nuit j'ai eu un petit frisson puis ma maman a crié "il ne respire plus". Pour 2 ou 3 minutes je ne l’ai pas réalisé… et juste après, le choc. Triste appel téléphonique, tôt ce matin. En tout temps elle est dans mon esprit et mes larmes coulent sans cesse. 5 ans après, j’ai l’impression d’entendre encore les hurlements de ma mère et ma petite sœur ce jour... Je revois souvent le visage de mes proches effondrés, hurlants, en pleurs, je revois papa allongé sur le sol et moi le fixant à travers cette fenêtre en me disant qu’il ne me ferait pas ça... Je ne m’en remets toujours pas. Il avait honte de lui quand sur nos visages il voyait notre peine de le voir diminuer de jour en jour, lui qui était si indépendant. Elle avait 94 ans. Et pourtant j'ai tellement envie de lui hurler mon amour, lui hurler ma détresse, lui hurler que j'ai besoin de lui, que c'est pas possible de vivre sans lui. Moi je n’en avais que 26. Je ne veux pas que cela rate comme la première fois et que je me retrouve en HP. Mon père, 90 ans, vient de mourir. J'ai 48 ans depuis hier. Bonsoir, Maman dit qu'il est toujours là, près de moi, dans mon coeur. Trop de souvenirs y sont présents. Je viens de perdre mon père, il y a trois semaines. Bonjour, je me retrouve dans chacun de vos témoignages. Dans la douleur engendrée par la disparition d'un de leurs parents, on verra certaines familles se rapprocher. Toujours pas relevée du décès de Maman et encore très douloureux à 41 ans, 2e choc émotionnel à l’adolescence et là franchement tu te dis : à qui le tour? Ces sentiments sont faits de blessures à guérir. Le 17 juin, nous aurions dû fêter mes 45 ans et le 18, la Fête des pères... Je me suis beaucoup occupée de mon père, du moins de mes deux parents; il souffrait d'une insuffisance cardiaque, et 3 mois après l'implant d'une valve cardiaque, il s'en est allé... Répondre. Ce matin mon père est décédé, et il v Nous allions en Pologne, c'était nos racines, nous traversions la place de Cracovie en fauteuil roulant, elle était si heureuse. Dire adieu à quelqu’un avec de beaux messages d’au revoir d’amour ou d’amitié. Mon monde s'est arrêté. Ça ne rend pas tout cela plus supportable. Après la mort de mon papa, il y a huit ans, je vivais toujours avec elle. N'hésitez pas, vos pleurs sont touchants. On me l’avait dit, mais je n’y avais pas cru. J'ai d'abord perdu mon frère dans un accident de la route. Personne ne peut nous dire en combien de temps nous allons pouvoir guérir un peu ou reprendre au minimum le cours de notre vie. Sa souffrance, je l'ai prise, je la porte, je l'ai gardée. Ce matin-là, le silence m'a réveillé et j'ai su avant même d'entrer dans la chambre que c'était fini. Depuis son décès je suis dans une souffrance insupportable, mon univers est devenu vide et plein de chagrin. Quand j'ai compris qu'il allait nous quitter, je lui ai parlé comme quand j'étais petite fille, même ma voix changeait et redevenait plus infantile. J'étais aidant naturel. Si le parent laisse plus d'un enfant dans le deuil, il est probable que chacun vive cette perte de façon personnelle. 3 ans après le décès de mon père. Ces modèles de textes d’adieu sont des idées de messages, citations, de poème et de sms d’adieux humoristiques amicaux ou tristes ainsi que des textos à bientôt pleins d’originalité. Aujourd’hui l’état de santé de ma mère se dégrade, elle est encore valide mais j’ai une telle peur quant à l’issue de son combat! L’année de mes 50 ans. La vie est belle mais elle nous fait souffrir de notre naissance jusqu'à la fin et plus encore, qui sait... Il n'y a que le temps qui peut nous aider à accepter le départ d'êtres chers. 3 jours plus tard, on fait un autre plâtre, puis son état se dégrade, infection pulmonaire, morphine, soins palliatifs, soins de confort, puis coma, puis le 9 Juin 2019, 20H15... coup de fil de l'hôpital... décès de votre Maman. Depuis ces 5 années, je remonte la pente tout doucement, jusqu'au 30 octobre 2019 où je viens de perdre mon père. Il était ma force mon pilier. Je n'arrête pas de pleurer jusqu'à ce moment où je vous écris... PAPA JE T'AIME. La mort c'est peut-être la réponse... Je suis avec vous tous, je sens la grande peine dans les mots écris par ces gens que je ne connais même pas. Mais on avance, nous quatre soutenons notre maman.. Moi aussi je pense chaque jour à lui. Depuis, nous sommes dévastés, nous pleurons sans arrêt, aujourd'hui, 1er Août 2019, ma petite soeur (59 ans, moi 72), est inconsolable et je suis très inquiet car elle dit constamment qu'elle veut rejoindre Maman... Je ne sais pas si notre route va se poursuivre longtemps sur cette terre... Nous avons souffert pendant douze ans environ avec notre Maman qui ne se plaignait jamais, la voir se dégrader lentement a été une torture terrible, elle qui était si élégante, si soignée, si réservée; alors avec l'hospitalisation à domicile et le passage des infirmiers deux fois par jour pour lui faire sa toilette... imaginez sa souffrance... Voilà un peu de notre histoire. Je m'occupais de lui depuis bientôt 20 ans. Tu t’es assurée que tu serais toujours avec moi, sans le savoir. Bonjour, je viens de perdre ma mère qui avait 56 ans. Les premières écorchures, l'entrée à l'école, le départ de la maison, l'arrivée de ses propres enfants; ce ne sont là que quelques-uns des jalons importants de la vie passée avec ses parents. Elle n'était pas malade, c'est un anévrisme de 8 cm de l'aorte abdominale qui a rompu. Ici la mort est taboue, les gens osent à peine vous présenter leurs condoléances puis considèrent que l'incident est clos... Pourtant, que de souffrance depuis que mon papa est parti il y a 2 mois. De nature plutôt solaire, quand je me retrouve seule j’ai des images très sombres qui me plonge dans un profond tourment d’angoisse pendant quelques minutes. Personne ne s'attendait au décès si soudain de Maman. Et l'hôpital nous annonce qu'il n'y a plus rien à faire et que nous devons l'accompagner jusqu'à la fin.. ouff! Fais-moi confiance. Moi j'ai perdu mon père le 28-01-2020, le jour de l'anniversaire de ma fille et j'ai du mal à m'en remettre. Étant maman d’une petite fille, j’avais peur de l’entraîner avec moi dans ma descente. Il est mort chez moi sur mon canapé, il a fait une crise cardiaque devant maman, moi, mon mari et un de mes fils de 7 ans, malgré le massage cardiaque et la venue des pompiers et samu. De nouveau je vois tes yeux, tes yeux lourds et remplis d’un grand scepticisme.Fallait-il se réjouir ou me demander de rester. Elle était âgée de 56 ans, moi 27 ans. Il nous quitte pour la bonne cause. Qu'a-t-elle fait pour mériter une mort comme ça sans les siens? Mais je n'ai que 34 ans, mon papa en avait 58. Je viens de perdre mon papa le 13 décembre 2019, il avait 71 ans. Je l'ai veillée, que c'était dur de l'entendre râler les nuits. Je me dis que c'est pas possible, que c'est un cauchemar. Je l'ai aidé tous les jours pendant 2 ans. Heureusement il y a aussi des moments de joie. Je passe plusieurs jours sans aucune peine, ni pleurs, et subitement j’ai cette douleur dans le fond de ma gorge de chaque côté qui me serre et ça fait tellement mal, et là les larmes arrivent et là j’ai comme une période intense de chagrin. Je me retrouve dans la plus part de vos commentaires. Je l'ai prise à la maison avec moi et on a rattrapé toutes ces années perdues, éloignées l'une de l'autre. C’est une douleur immense... incommensurable... et je m’occupe de mon papa qui a des troubles cognitifs. J'avais des douleurs intenses à l’œsophage car les derniers jours il était entubé. Même s'il était âgé et malade, sa mort m'a surprise, m'a dévastée et laissée orpheline. Grâce à toi, j'ai vécu le tournoi le plus brillant de mon enfance. Ma mère, dans ma tête, ne pouvait pas mourir, elle était invincible. J'arrive même pas à réaliser. La douleur est affreuse, si dur à avancer sans ses conseils précieux. Et ensuite j'ai voulu comprendre et aujourd'hui je sais... Elle avait un blocage et le sang ne se rendait pas à son pied droit. Ma mère est décédée le 18 décembre 2019 suite à une terrible agonie. On me dit qu'il faut continuer, mais au nom de quoi, et pourquoi? Je n'ai pas pu la voir car elle était déjà partie en salle d'opération. Je n’étais pas prête à ce que cela se passe ainsi, voir son âme s’éteindre. Je viens de perdre ma maman exactement le 14 février 2018.

Calanque Port D'alon Ouverture Covid, Maison à Vendre à Petit Prix Le Bon Coin, Château à Vendre Catalogne, La Nuit Je Mens Paroles Et Musique, Université Internationale De Rabat Prix, Manchester United Transferts 2020, Itinéraire îles Grecques 15 Jours, Voyage En Corse Avion,