moudawana maroc 2019

Il est désormais soumis à l’autorisation du juge. Al Aoula TV 351,603 views. Tableau 8 : Villes et communes concernées par l’enquête, Tableau 9 : Distribution de la population enquêtée en fonction de ses caractéristiques socio-démographiques. 49Si les connaissances des hommes au sujet des nouvelles dispositions sur le divorce sont, à l’instar de celles des femmes, faibles, leur discours plus défensif est marqué par les inquiétudes et les craintes face à des innovations qui visent en grande partie à contrebalancer le pouvoir des hommes en matière de divorce. - « La femme doit être mûre pour pouvoir éduquer ses enfants et entretenir son foyer. 39Le thème du divorce, comme celui du mariage figure en tête des préoccupations des enquêtés. Ministère de la Justice . 11Si aujourd’hui son existence est mieux connue en raison de la médiatisation et de la controverse suscitée par sa réforme, il n’en demeure pas moins que la méconnaissance de son contenu est toujours importante. Homme/Nador. 7  Ces pourcentages décrivent le contenu des réponses à notre question ouverte « Si la nouvelle moudawana a apporté des nouveautés, précisez lesquelles ? Le quart de la population de l’enquête (24 %) évoque le fait qu’une législation plus restrictive s’applique désormais à la polygamie sans pour autant pouvoir en définir le contour. مداولة - الجريمة الإلكترونية والإبتزاز 13/01/2019 #مداولة - Duration: 1:00:04. Régularisation fiscale : pourquoi la DGI s’est montrée conciliante? Certaines femmes salariées demeurent attachées à l’idéal de l’homme capable d’entretenir sa femme et ses enfants. Cette conception qui considère que la femme est en âge de se marier, dès la puberté, est nettement en décalage avec le nouveau Code qui cherche à éliminer le mariage des mineurs et à limiter les mariages précoces en raison de leurs effets négatifs sur la vie sociale et psychologique de la femme. La dissolution du … Il constitue un objet de représentations et d’expressions d’un imaginaire social. Al char’a a donné à l’homme le droit d’épouser quatre femmes s’il le veut ». Que dit la nouvelle loi sur ces problèmes ? Ce point suscite, chez une partie de la population masculine, une confusion dans la mesure où l’accord de la femme est perçu comme un pouvoir donné aux femmes au détriment des hommes. 46Cette parole « simpliste » ne prend pas en compte la complexité des procédures habituellement liées au droit et à la justice. 61Les fausses interprétations de la nouvelle législation sur la polygamie touchent plus particulièrement la question de l’accord de la femme. Il lui faut juste faire une demande au juge ». Tableau 7 : Les changements introduits par le nouveau Code de la famille en matière de polygamie cités par les enquêtés en fonction du sexe et du milieu (en %). Pourquoi voulez-vous que quelqu’un partage ses biens avec une femme qui ne veut plus vivre avec lui ? الأحد, سبتمبر 08, 2019. 50Par ailleurs, à l’instar des femmes, les connaissances dont disposent les hommes sont générales et imprécises. À ce stade de l’analyse, nous allons donner un premier aperçu de la façon dont la population perçoit l’existence du nouveau Code de la famille. Ils étaient administrés par les individus sachant lire et écrire. Concernant le déroulement de l’animation proprement dite, il y a lieu de noter que les témoignages de la plupart des femmes participantes aux focus groups étaient relativement brefs. Les règles du mariage au Maroc DM Dissolution du mariage. Bien sûr, ceci n’est pas une opposition contre la nouvelle Moudawwana. Afilal Rachida, 2004, Bilan des actions en cours en matière de promotion de la culture des droits de l’Homme, Rapport d’analyse, Démos Consulting Rabat. Patrimoine : 300.000 euros pour valoriser la richesse africaine, N’BNIOUW L’7AYAT : le programme de LafargeHolcim Maroc pour créer de la valeur partagée. En l'absence d'une telle condition, la première femme doit être avisée que son mari projette de prendre une deuxième épouse et la seconde, informée du fait qu'il est déjà marié. Seuls 15 % mentionnent que la femme n’a plus besoin de tuteur pour se marier. Homme/Marrakech. L’âge légal de ce dernier, qui pour la femme était de 15 ans, est relevé à 18 ans. 57- « l’accord de la femme est devenu obligatoire ». 12  Ligue démocratique pour les droits des femmes, Centre d’information et d’observation des femmes marocaines, Rapport annuel sur l’application du code de la famille…, op. sur lequel la Moudawwana a changé est très faible.  Cliquez ici pour Télécharger le Code du Travail Marocain […] Kamal Mellakh, « De la Moudawwana au nouveau Code de la famille au Maroc : une réforme à l’épreuve des connaissances et perceptions « ordinaires » », L’Année du Maghreb, II | 2007, 35-54. La caravane nous a ainsi donné la possibilité de mener une enquête de proximité sollicitant la participation spontanée des femmes issues des différentes régions concernées. 32Nous avons déjà mentionné la très faible proportion de la population enquêtée par questionnaire qui pouvait mentionner et définir exactement ce qu’est la répartition des biens acquis pendant le mariage. 37La permanence des attitudes contraires à l’égalité des droits et des devoirs entre les époux découle d’une vision qui place le couple et la famille sous la coupe du mari : l’époux doit être responsable de sa femme et de ses enfants et veiller à la bonne marche du foyer. Enseignant-chercheur, Département de sociologie, Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Mohammedia, université Hassan II, Casablanca. Bonjour Mehdi, Merci pour toutes ces précieuses infos! Pour cette raison, l’islam a donné la Isma à l’homme pour mieux préserver la famille et conserver son équilibre ». Souss Sahara Atlantique Voyage.Le Portugal, premier pays européen à recevoir le label “Safe Travels”. TRADUCTION EN FRANÇAIS. 34La vulnérabilité de la femme en cas de divorce justifie largement, selon les propos des femmes participantes aux focus groups, la mise en place du principe du partage négocié et réglementé par la loi : - « Le partage des biens acquis pendant le mariage est une bonne chose pour la femme parce qu’avant, en cas de divorce, elle perdait tout et ne pouvait rien réclamer même si elle avait déjà contribué à l’acquisition de ces biens ». À l’égard d’une pratique pendant longtemps ancrée dans les traditions et les mœurs, les résistances affichées sont à la hauteur des habitudes d’une société où le choix du conjoint n’est pas toujours une affaire personnelle. التنظيم السياسي للمملكة المغربية - للتحضير لمباراة الشرطة و الامن الوطني - pdf للتحميل . 16La connaissance des changements induits par le nouveau Code est bien évidemment particulièrement déficitaire auprès de la population analphabète. 36Cette notion demeure largement ignorée par la population dont les attitudes laissent plutôt apparaître la prégnance d’une idéologie traditionnelle et conservatrice dans le domaine de la répartition des taches entre les époux et la gestion de la vie conjugale. Invitées à exposer leurs connaissances des nouvelles dispositions du Code de la famille, elles avaient en fait peu de choses à exprimer. C’est une mauvaise chose parce que ça va créer des problèmes. Mais pour la majorité des hommes et surtout des femmes, les animateurs de l’enquête ont organisé des réunions pour expliquer l’objectif de l’étude et le sens des différentes questions4. Les femmes sont les moins bien informées des nouvelles dispositions quel que soit leur milieu. À ce propos, la nouvelle loi sur la co-responsabilité est appréciée par certaines femmes parce qu’elle devrait permettre le rééquilibrage du partage des taches dans un contexte social et familial où la femme a souvent tendance à endosser la plupart des responsabilités. Royaume du Maroc. Si dans l’ensemble, cette perception est faible chez la totalité de la population interrogée (20 % seulement), elle l’est particulièrement chez les analphabètes (6 %) et encore plus chez les femmes analphabètes (2 %). Cet état de fait a été largement confirmé pendant les entretiens en focus groups. 17Les analphabètes ne perçoivent quasiment pas le nouveau Code comme un outil juridique pouvant aider au changement de la condition de la femme. Infos région. Dossier : Les partis islamistes ont-ils vraiment changé ? 5Au total, neuf focus groups ont été organisés sur différents sites (voir le tableau 10 en annexes) permettant d’assurer la couverture de l’ensemble des régions concernées par l’enquête. Contrôle laitier : comment mieux verrouiller le circuit ? Ligue démocratique pour les droits des Femmes, Dossier : citoyennetés : pratiques et ressources. Pour le reste, je pense que l’obéissance due aux parents est importante sinon le mariage va échouer ». Femme/Nador. Aussi nos interviewés présentent-ils le principe du partage des biens comme une contrainte et une injustice qui va non seulement ébranler le couple et la famille, mais aussi rendre les hommes hésitants en matière de mariage. Tout au long de l’année 2019, des voix féminines se sont élevées au Maroc. 38Par ailleurs, l’égalité et la co-responsabilité entre les époux sont bien accueillies par les femmes alphabétisées et urbanisées. de l’Ambassade ou du consulat du Maroc dans l’Etat de résidence, sont à la disposition des parties pour établir ces actes. Cette affirmation concerne dans de plus grandes proportions, les femmes urbaines (27 % contre 19 % des femmes rurales). Décembre 2004 . Cette conception est en parfait décalage avec l’esprit du Code qui cherche effectivement à restreindre la polygamie en la soumettant non pas à l’autorisation de la femme, mais à celle du juge. Vous allez voir les conséquences négatives de tous ces changements sur la société ». La population n’a qu’une connaissance extrêmement parcellaire et encombrée de préjugés moraux et religieux des nouvelles dispositions du Code sur la polygamie. Ils pensent que les femmes n’ont pas à leur disposition les qualités requises (sagesse, patience…) pour disposer du droit au divorce. Le principe de co-responsabilité remet en cause à la fois l’image de « l’homme chef de famille », et l’inégal accès à l’autorité parentale entre les époux. Mais nous les avons traitées, pour construire nos tableaux, comme des questions fermées, puis répartis les items selon des pourcentages. 9Toutefois, la connaissance du Code de la famille ne peut être réductible à une simple prise de conscience de son existence. - « La nouvelle Moudawwana a donné à la femme le droit de divorcer. 6Il s’agit ici d’évaluer d’une manière globale le degré de ces connaissances. Okad, Rabat. De son côté, le Souverain s’est toujours érigé en facilitateur. En 2004, la réforme de la Moudawana (code du droit de la famille marocain) apparait comme étant le début d’une révolution juridique et sociale consacrant l’égalité homme-femme et améliorant le droit des femmes au sein de la cellule familiale. que sur celui de son ancrage social et géographique (individus instruits, personnes analphabètes, urbains, ruraux, etc.). 20 % se contentent de donner des réponses générales sur le « changement des droits de la femme » sans fournir d’autres précisions (tableau 3). 27La Wilaya est présentée non seulement comme synonyme d’obéissance due aux parents mais aussi comme caution de valorisation de la mariée face au futur époux et comme gage de réussite de l’union : « comment voulez-vous qu’un homme respecte sa femme si elle se marie sans l’accord de ses parents ? متخصص في العلوم القانونية والشؤون القضائية. Les 8 et 9 février, le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, en partenariat avec le ministère de la Justice, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, la Présidence du Parquet général et l’Association des Barreaux des avocats du Maroc, organise à Marrakech le troisième Forum des avocats MRE. Une large tranche de la population censée bénéficier de la réforme de la Moudawwana (plus particulièrement les femmes analphabètes) risque de ne pas jouir de ses nouvelles dispositions. Femme/Nador. Le juge aux affaires familiales à Safi a prononcé un divorce pour mésentente dans le couple, en l’absence du mari. Par conséquent, notre population a tendance à développer, au nom de la défense des valeurs religieuses, un discours encombré de préjugés : - « La nouvelle Moudawwana a interdit la polygamie. 1  Les régions concernées par l’enquête sont Marrakech-Tennsift-Al Haouz, Oriental-Oujda, Fes-Boulmanne, Tanger-Tetouan. 60Il existe une résistance manifeste aux restrictions apportées à la polygamie telle qu’elle apparaît dans le nouveau Code. À l’exception de quelques individus, les enquêtés ont accepté de répondre sans difficulté au questionnaire. Le nouveau Code, selon cette logique, consacrerait le pouvoir des femmes puisque désormais celles-ci peuvent empêcher leur mari de prendre une deuxième épouse. Là encore, les nouvelles dispositions du texte de loi sont mal connues (tableau 6) : 58 % des personnes interrogées ne savent rien des innovations introduites en matière de divorce par le nouveau texte. Homme/Assila. À ce titre, le tableau 4 met clairement en exergue le fait que les femmes analphabètes peuvent difficilement savoir que le nouveau Code contribue à élargir les droits des femmes. Elle précise également que la femme peut conditionner son mariage à l'engagement pris par le mari de ne pas prendre une autre épouse. En milieu urbain, cet écart est seulement de 4 points. Comme indiqué au … AccueilNumérosIIDossier de recherche: Femmes, fam...De la Moudawwana au nouveau Code ... 1Cet article rend compte des principaux résultats d’une enquête visant à dresser une cartographie des connaissances de la population marocaine sur les nouvelles dispositions du Code de la famille. Sur l’ensemble de la population interrogée, 8 % seulement citent le changement de dispositif du mariage, 8 % aussi évoquent les amendements introduits dans les affaires de divorce, 3 % font référence aux modifications des procédures concernant la polygamie, 2 % citent les changements se rapportant à la garde des enfants et seulement 1 % évoquent respectivement les nouveaux dispositifs régissant la pension et la filiation. 33Le principe du partage des biens est appréhendé d’une manière négative parce qu’il est assimilé à une obligation arbitraire imposé à l’homme, plus particulièrement en cas de divorce. Le partage doit préalablement être négocié dans le cadre d’un contrat qui doit être rédigé en complément de l’acte du mariage (autrement dit la communauté des biens aux acquêts). Tout d’abord, force est de constater qu’une partie importante de la population (88 %) a déjà entendu parler du nouveau texte. On notera qu’il n’existe pas une grande différence selon le sexe et le milieu des personnes interrogées. Deux des neuf focus groups étaient mixtes afin de confronter les opinions des hommes à celles des femmes et constituer un espace de dialogue et d’échanges entre les sexes. Ministère de la Justice . La question de la garde de l’enfant soulève des difficultés pour diverses raisons: la diversité des règles qui la réglemente, la nationalité des parents, la loi applicable lors du mariage mixte et son exclusion en cas de violation de l’ordre public international, et l’intérêt suprême de l’enfant», note-t-on auprès du ministère en charge des MRE. Les réponses du type « j’ai entendu parlé du Code mais je ne sais pas ce que c’est », « je n’ai rien à dire sur le nouveau Code parce que je n’y connais rien » sont revenus d’une manière récurrente pendant les entretiens collectifs. Tableau 4 : Les changements introduits par le nouveau Code de la famille cités par les enquêtés selon l’alphabétisation et le sexe (en %), Changement de dispositif pour la filiation. Le Maroc a connu en 2004 une évolution importante de son droit au travers de la réforme du Code de statut personnel, ce qui a touché le code de la famille.Cette évolution tout à fait louable a visé à moderniser la société musulmane, notamment sur deux points qui vont nous intéresser ici : la prééminence de l’homme sur la femme et surtout la polygamie. Homme/Essaouira. La possibilité que le nouveau Code donne aux femmes de conclure seules le mariage est mal perçue car les individus ont tendance à croire que le nouveau Code incite les jeunes filles à se marier contre leurs familles. - « Cela va simplifier les choses en cas de problème. Le nouveau Code de la famille est appréhendé par la « population ordinaire » à travers ses propres registres et pratiques sociales. Association des femmes du Maroc, 2004, L’égalité entre les Hommes et les Femmes, point de vue de la population marocaine, Rapport d’analyse, Rabat. Rapport d’analyse, Rabat 2004. 59Les interviewés pensent souvent que le nouveau Code de la famille a supprimé la possibilité du recours au mariage polygame, ce qui n’est pas le cas, le nouveau texte se contentant de le rendre plus difficile. Les pères ne peuvent plus imposer à leurs filles le mariage à cet âge. Sur ce point, le ministère rappelle que «la non-distinction entre les notions de reconnaissance, la force probante et la valeur de la chose jugée dont jouissent les contrats conclus et jugements rendus à l’étranger est source de divergences». L’homme, selon cette logique deviendrait la « victime » d’une réforme jugée injuste et inéquitable parce que favorisant la femme au détriment de la gente masculine. 8Si 44 % des hommes analphabètes ne connaissent pas le nouveau texte, ce chiffre s’élève à 67 % chez les femmes en dépit de la médiatisation, du débat public et de l’importante controverse qui a accompagné sa mise en œuvre. Pour cette catégorie de répondants, la co-responsabilité va pousser hommes et femmes à partager devoirs et taches. prepared by a team of English and Arabic speaking lawyers and a professional Arabic-English Moroccan translator. Toutes légitimes. Au Maroc, les mariages polygames gagnent du terrain, et ce, malgré la mise en place de la loi instaurée en 2004. Cette résistance est affichée au non de la morale religieuse comme le dénotent les notions utilisées dans le discours : « al-char’a », « licite » « illicite ». Si la tendance générale des enquêtés est d’affirmer : «je ne connaispas les nouveautés du nouveau Code », ceci ne signifie pas pour autant qu’ils n’en pensent rien. Nombreuses sont aujourd’hui les femmes qui pensent pouvoir obtenir facilement le divorce : - « Lorsque la femme demande maintenant le divorce, le mari doit l’accorder immédiatement sinon la police interviendra. Avant, les choses étaient claires. Celles-ci s’expriment à travers une vision catastrophiste du monde social : la réforme du Code en matière de divorce est présentée comme destructeur de la société et de l’ordre établi, car annonçant la fin du mariage ! Le tribunal convoque les conjoints pour une tentative de conciliation. Elles disent que c’est bien et que désormais, le divorce sera plus facile pour elles ». Mais il ne faut pas rendre illicite ce qui est autorisé par notre religion ! À cet égard, la question des réticences de la résistance des instances judiciaires à faire appliquer le nouveau Code demeure cruciale. Pour ce faire, nous avons mené une investigation structurée des perceptions, des conceptions et des représentations d’une partie de la population marocaine à l’égard du nouveau Code de la famille. 28Quelle que soit l’attitude sociale adoptée, la tutelle matrimoniale n’est que rarement condamnée au nom de la libération de la femme, des contraintes familiales et de l’autorité parentale. Le langage du refus est aussi l’expression d’une perception erronée du Code. En milieu rural, l’écart entre les femmes et les hommes qui ne savent rien sur les nouvelles dispositions de divorce n’est que d’un seul point. Ouarzazate Le tourisme dans la région Drâa Tafilalet est face à un nouveau départ. Je pense que c’est une bonne chose parce qu’à cet âge, la fille n’est pas en mesure de constituer un foyer. Retour sur 2019. Home / Maroc / Moudawana : Benatiq mobilise les avocats marocains du monde ... 10 février 2019 Maroc. 29À la différence de la question de la tutelle matrimoniale qui a suscité une large controverse auprès des répondants, l’élévation pour la femme de l’âge au mariage à 18 ans semble s’inscrire dans une réalité sociale plus ou moins vécue par tous, à savoir l’engagement de plus en plus tardif dans le mariage en raison de la prolongation des études, ainsi que des difficultés d’insertion sur le marché du travail. Je connais des cas de femmes qui ne veulent plus vivre avec leur mari mais sont obligées de supporter les problèmes chaque jour parce que si elles divorcent elle n’ont rien ». En effet, le refus exprimé de voir la wilaya abolie provient d’une forte résistance socioculturelle visant à instaurer des rapports plus égalitaires et moins autoritaires et hiérarchiques entre la femme adulte en âge de se marier et sa famille. », sans tenir compte du caractère pertinent de ces réponses. Toutefois, les entretiens collectifs menés auprès des hommes, à la différence de ceux effectués auprès des femmes, font ressortir des amalgames et des perceptions très fortes traduisant l’inquiétude et le désarroi. 14Une légère différence apparaît entre hommes et femmes en fonction du milieu : qu’ils soient urbains ou ruraux, les hommes expriment plus que les femmes leur incapacité à rendre compte des points sur lesquels la Moudawwana a changé (60 % des hommes contre 54 % des femmes en milieu rural et 56 % des hommes contre 54 % des femmes en milieu urbain). Dossier Maroc : 1999-2019, ces vingt premières années de règne de Mohammed VI qui ont tout changé. La population concernée par l’enquête est diversifiée tant sur le plan de ses caractéristiques démographiques (sexe, âge, etc.) La Banque mondiale au Maroc Le Cadre de partenariat avec le Maroc (2019-2024) a pour finalité de contribuer à la cohésion sociale en améliorant les conditions de la croissance et de la création d’emplois et en réduisant les fractures sociales et territoriales. Tableau 10 : Présentation des focus groups. Essais d'ethnographies contemporaines, Portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales, Retour sur une enquête : quelques préalables méthodologiques, La connaissance du nouveau Code de la famille : une vue d’ensemble, Connaissances et perceptions du nouveau Code de la famille : les enjeux en question, Le principe de l’abolition de la tutelle matrimoniale : une résistance au nom de l’idéal de « l'obéissance due aux parents », L’élévation de l’âge au mariage : une mesure plus acceptée que rejetée, Des méfiances et des craintes à l’égard du principe de partage des biens, L’égalité et la co-responsabilité entre les époux : une innovation largement ignorée, À propos des procédures de divorce : méconnaissances, préoccupations et inquiétudes, Les nouvelles dispositions du divorce : les limites des savoirs féminins, Sur la polygamie : restrictions légales et résistances sociales, Les restrictions de la polygamie : sources d’amalgames et de résistances, Conclusion : de l’applicabilité du nouveau Code de la famille, Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International, Catalogue des 552 revues. Ce type de représentations est révélateur d’une approche conflictuelle des rapports entre les sexes. 9  Le divorce ne dépend plus de la seule volonté du mari. Si des enfants sont issus du … S’agissant de la première thématique, celle-ci sera dédiée aux discussions sur la position des autorités judiciaires et administratives sur la validité des jugements et contrats conclus en matière de droit de la famille. Ces propos, qui certes ne sont pas représentatifs des discours et représentations de l’ensemble de la population (y compris la population masculine), sont néanmoins significatifs parce qu’ils font état de résistances culturelles. Kamal Mellakh, « De la Moudawwana au nouveau Code de la famille au Maroc : une réforme à l’épreuve des connaissances et perceptions « ordinaires » », L’Année du Maghreb [En ligne], II | 2005-2006, mis en ligne le 08 juillet 2010, consulté le 21 décembre 2020. Homme/Oujda. En plus, la fille qui se marie sans cet accord rencontrera beaucoup de problèmes dans sa vie et n’aura pas de valeur au yeux de son mari ». This unofficial English translation of the 2004 Moroccan Family Law (Moudawana) was . En outre, l'épouse, comme dans la. Il est aussi question d’analyser les effets qui découlent du non-respect des procédures énoncées dans l’article 15. Au Maroc, le Ministère de la Justice a enregistré 32 104 demandes de mariage d’enfants en 2018, ... - FNUAP : Etat de la population en 2019. Ceci sans, oublier les difficultés relatives à la perception de la pension alimentaire des enfants en cas de divorce. - « Ceci va empêcher les jeunes de se marier. Femme/Fez. Tableau 5 : Les changements introduits par le nouveau Code de la famille en matière de mariage cités par les enquêtés en fonction du sexe et du milieu (en %), Changement de l’âge du mariage pour la femme. Dans cette même perspective, le principe de l’obéissance de la femme à l’homme est abandonné. Par ailleurs, les femmes et les enfants subissaient tant sur le plan économique, que symbolique et social les conséquences du divorce (stigmatisation de la femme divorcée, perte du logement et des biens, difficultés à subvenir aux besoins des enfants, etc.). Dispositions générales relatives au mariage au maroc MR Mariage. Aujourd’hui, à l’enthousiasme suscité par la promulgation du nouveau Code en février 2004 succède une forme de scepticisme : les associations féminines et les organisations des droits de l’Homme ne manquent pas, preuves à l’appui, de critiquer les lacunes et les défaillances dans l’application des nouvelles dispositions du Code11. Alya Alami 08/02/2019 - 08:09. Selon cette logique, il est inconcevable qu’une fille se marie sans l’accord de ses parents (et notamment le père) ou sans sa présence parce que, l’absence d’accord des parents mènera inévitablement à la faillite et au chaos du couple et de la famille. Dossier : Sexe et sexualités au Maghreb. En ce domaine, il n’existe pas une différence notable entre femmes rurales et urbaines. L'Année du Maghreb est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Ce sont ces valeurs sociales et culturelles liées au patriarcat et à la structure de l’autorité au sein de la famille marocaine qui sont réactivées par la « population ordinaire » pour appréhender le principe de la tutelle matrimoniale et désapprouver sa suppression. Maintenant, on va voir comment la Moudawwana va résoudre les problèmes ». On ne saurait demander à la population marocaine de connaître les tenants et les aboutissants du texte de loi avec tous ses articles et dispositions.

Relation Portugal Espagne, Classement De L'équipe Nationale Algérienne, Au Revoir La-haut Analyse Livre, Où Se Situe La Grande Muraille De Chine, Location Voiture Particulier Bari, L'hymne De La Vie Auteur, Paliomylos Spa Hotel, Lettre D'amour Touchante Pour Une Femme, Citation Pour Maman,