les causes de la guerre civile espagnole

30 octobre : Contre-offensive franquiste surl’Ebre. Le reste de l’Espagne est enlevé dans le mois, les derniers combats ayant eu lieu à Alicante. Si l'on excepte le cas des anciennes républiques soeurs, dont l'autonomie à l'égard de la France était très relative, l'Espagne est le premier pays allié de la France à être occupée militairement, puis transformée en une monarchie vassale, avec la nomination de Joseph sur le trône de Madrid. Les Asturies restent alors seules dans le nord de l’Espagne à rester sous contrôle de la République. Ils vont la recevoir très vite, en particulier du Portugal, d’Italie et d’Allemagne. Dans les zones contrôlées par la République, des mouvements de contre-offensive se lancent. La guerre civile espagnole divisa le monde : L'Allemagne nazie et l'Italie fasciste envoyaient de l'aide aérienne aux révolutionnaires nationalistes, notamment de nouvelles armes. Zone franquiste : l’ascension au pouvoir de Franco. Il s’agit d’une force d’élite, essentiellement composée d’aviateurs, d’artilleurs et, en petit nombre, de tankistes. Merci de me répondre. Les républicains sont quant à eux progressivement équipés d’armes soviétiques, mais l’approvisionnement pose problème en raison du blocus maritime des puissances européennes, plus relâché du côté nationaliste. Vous pourrez y trouver des infos intéressantes et même pourquoi pas nous aider à contribuer à l’enrichir. 21 octobre : Les franquistes achèvent la conquêtedes enclaves républicaines de la zone atlantique. Il avise Mola par télégramme de sa participation prépare son départ clandestin pour le Maroc.et  en met le feu aux poudres. 100 000 à 285 000 soldats morts au combat (pertes militaires directes), 10 000 à 150 000 civils morts des bombardements, 40 000 à 200 000 exécutions en zone nationaliste, 20 000 à 86 000 exécutions en zone républicaine, 30 000 à 200 000 exécutions par le gouvernement franquiste entre 1939 et 1943. Les gouvernements du centre tentent de se maintenir en évitant un basculement à gauche ou à droite. Cependant, ce pacte est une énorme hypocrisie. 4 novembre entrée de la CNT dans le gouvernement Caballero. 17 décembre : La Pravda annonce qu’en Catalogne, le «. Causes [modifier | modifier le wikicode]. De plus, les nationalistes disposent des troupes les plus aguerries : les Maures et les « Tercios » de la Bandéra (Légion étrangère espagnole). 26 avril : Bombardement de Guernica, au Pays basque espagnol, par l’aviation allemande de la légion Condor, 1 500 civils tués. La guerre comporte sur ces différents fronts une succession de phases de mouvement et de longues phases de guerre de position avec utilisation de tranchées. La guerre d'Espagne (également désignée sous le nom de guerre civile espagnole ) est un conflit qui, du 17 juillet 1936 au 1 avril 1939, opposa en Espagne, d'une part le camp des républicains, orienté à gauche et à l'extrême gauche, composé de loyalistes à l'égard du gouvernement légalement établi de la II République, de communistes, de léninistes et de révolutionnaires anarchistes, et d'autre part les nationalistes, les rebelles putschistes orientés à droite et à l'extrême droite et menés par le général Franco. À partir de la fin du XIXe siècle, les conflits sociaux et politiques se succèdent en Espagne et la proclamation de la Seconde République, le 14 avril 1931, vient nourrir l’espoir d’une société meilleure. L’Espagne a commémoré la semaine dernière l’anniversaire de la guerre meurtrière du siècle passé, connue sous le nom de Guerre civile espagnole. En effet le coup d´État réussit, en ce sens qu’il prive la République d’à peu près tous les cadres des forces armées ; au XIXe siècle jamais gouvernement n’a résisté dans ce cas. Elle se déroula de juillet 1936 à avril 1939 et s’acheva par la défaite des républicains et l’établissement de la dictature de Francisco Franco, qui conserva le pouvoir absolu jusqu’à sa mort en 1975. et poussé par les éléments beaucoup plus actifs de la F.A.I. La guerre civile espagnole (1936-1939) s’est caractérisée par deux phénomènes remarquables faisant de ce conflit un épisode singulier de l’histoire mondiale. L’aide russe commence à arriver en Espagne à la fin du mois d’octobre 1936, suite à une demande pressante du nouveau chef du gouvernement de Madrid, Largo Caballero. Español : La Guerre Civile Espagnole : I – Introduction : Définition d'une guerre civile : Situation conflictuelle entre deux ou plusieurs pays, états, groupes sociaux, c'est un rapports conflictuels qui se règlent par une lutte armée, en vue de défendre un territoire, un droit ou de les conquérir, ou de faire triompher une idée. Souhaitant que le site de notre association et ses liens soit apprécié des intervenants de ce forum, mdr. Dès le 22 juillet 1936, Franco adresse une demande d’aide en matériel, en avions et en experts à Hitler. L’armée, pour la première fois, c’est aussi les soldats. https://histoiredespagne.wordpress.com/2011/07/28/la-guerre-civile-2/, Sitographie thématique – La Petite Espagne de la plaine saint denis, Follow Histoire de l'Espagne on WordPress.com, Absolutisme et libéralisme (1808 - 1868), 2 Absolutisme et libéralisme (1808-1868), 5 La Dictature de Primo de Rivera (1923-1930), Cahiers de civilisation espagnole contemporaine, Réduction des fronts encerclés : l’offensive au Nord, La bataille de l’Ebre et la chute de la Catalogne. Ce massacre a été révélé pour la première fois par deux journalistes français et un journaliste portugais.La fin de la guerre n’a pas signifié pour autant le retour à la paix. sur le plan diplomatique, il s’agit de convaincre les démocraties occidentales que le combat de l’Espagne républicaine est aussi le leur et que sa défaite sera le prélude de sa propre défaite.  Il mit son espoir dans l’imminence d’une guerre européenne opposant les démocraties libérales à l’Axe ; pour prolonger la lutte jusque-là, il se rapprocha du Parti communiste, le seul qui fût organisé, influent et résolu. Les putschistes sont rejoints par les garnisons de Salamanque, Ségovie, Cáceres, Oviedo, Saragosse et de la Galice. Bombardement de GuernicaPetite localité de la province de Biscaye, Guernica était célèbre pour son fameux chêne sous lequel les monarques espagnols promettaient, selon la tradition, de respecter les libertés basques. En plus de ce que j’ai exprimé en amont je dois rajouter que je milite au titre du devoir de mémoire dans l’association « mémoria i exilio » dont je rajoute le site web ci-dessous. Elles culminent avec la victoire électorale du Front Populaire le 16 févri… La guerre d’Espagne a été particulièrement violente, surtout lors des grandes batailles (Teruel, mais surtout bataille de l’Èbre). On peut aussi l’approcher en allant sur le site : Pendant la Guerre civile, le Pays Basque était une des régions républicaines qui résistait aux Franquistes. La guerre dEspagne, est un conflit qui opposa le camp des « nationalistes » à celui des « républicains ». Brièvement dans le cas présent en m’en tenant à son commentaire qui est juste, au demeurant du fait de la guerre de 1914 et de ses conséquences, il me parait utile de rappeler aussi qu’en 1936 bien que le front populaire eut remporté les élections, la France était quand même très partagée à plus ou moins 50/50 avec une extrême droite forte. l’autorité de l’État, En tentant le coup d’État de juillet 1936, les militaires ont en fait déclenché la révolution sociale dans certains territoires restés sous contrôle républicain. Finalement, la conspiration réussit à rallier non seulement des militaires mécontents et ennemis du régime, mais aussi une paire de généraux républicains : Gonzalo Queipo de Llano et Miguel Cabanellas, se rallient aux opposants au nouveau régime. 18 mars : Les nationalistes encerclés à Guadalajara. 3 mai : Écrasement des insurgés anarchistes et marxistesde Barcelone par l’État républicain, le Komintern et le Parti communiste espagnol, opposés à toute révolution prolétarienne au nom du front populaire antifasciste. Le régime de Mussolini fut le plus grand soutien au franquistes. La guerre civile russe (1918-1922) divisa le pays en plusieurs camps irréconciliables, mais dans l’ensemble, la plupart des combattants se rangèrent soit avec les « rouges » (communistes), soit avec les « blancs » (pro-tsaristes et anticommunistes). En 1931, la IIe République est proclamée, ce qui porte les républicains au pouvoir après un épisode dictatorial. En Asturies par exemple, elles dressent les listes des sympathisants des partis de droite dont les « plus chanceux » sont victimes d’expropriation. En avril 1937, Franco réussit à associer carlistes et phalangistes dans un parti unique –Phalange espagnole traditionnaliste et des Juntes d’offensive national-syndicaliste (FET de las JONS)–, dont lui-même prend la présidence. massacre de Guernica - 26 avril 1937 -), dont rend compte toute une production culturelle, du Guernica de Picasso aux Présages de la guerre civile de Dali, Pour qui sonne le glas d’Hemingway, Les grands cimetières sous la lune de Bernanos, L’espoir de Malraux, Espana en el corazon de Pablo Neruda. Dans les deux camps, on a pu parler d’un million de morts (chiffre énorme pour un pays de 26 millions d’habitants), mais ce chiffre est largement considéré comme exagéré. Ils décident donc de s’occuper d’abord des poches de résistances républicaines que sont le Pays basque et les Asturies. En revanche, Mola ne parvient pas à convaincre Franco ; toutefois, tous les conjurés espèrent le persuader de les rejoindre. Je l’ai surnommé sans couille, car ne pas avoir d’honneur pour ses semblables ses pas digne d’un homme avec valeur. La présente rubrique retrace cette période de guerre fratricide en examinant les causes et les conséquences du conflit à travers diverses sources auditives et visuelles. La date choisie pour le golpe, le 18 juillet allait entrer dans l’Histoire. Franco face à la « Sanjurjada » 11 La Guerre Civile d’Espagne 12 Camps : 12 Causes : 12 Début de la guerre : 12 Déroulement de la guerre : 13 Plan militaire : 14 Les principales batailles : 14 La Bataille pour Madrid : 14 La Bataille de Teruel : 14 La Bataille de l’Ebre : 15 Fin de la guerre : 15 Bilan de la guerre … Les avions italiens se révèlent décisifs lors des premiers jours du conflit, en permettant aux troupes franquistes de franchir le détroit de Gibraltar. Le camp républicain se composait quant à lui de différentes forces unies contre le front nationaliste. Votre document Civilisation : La guerre civile espagnole et le régime franquiste (Cours - Fiches de révision), pour vos révisions sur Boite à docs. Leurs offensives sont presque toujours de faible ampleur, mal conçues, rapidement stoppées voire contrées, et se traduisent souvent par des pertes (humaines et matérielles) importantes. halshs-01555482 Guerre civile et changement social. 18 novembre : Reconnaissance officielle du gouvernement nationaliste par l’Italie et l’Allemagne. Après la reprise de Teruel, l’armée nationaliste poursuit l’offensive et parvient à gagner la côte, le 6 avril, coupant ainsi en deux le territoire contrôlé par les républicains. La Constitution de 1978 bafouée. 23 juillet : Installation de la junte nationaliste espagnole à Burgos. Comment peut il se regarder dans un miroir ? À Séville, des travailleurs désarmés tentent en vain de s’opposer au soulèvement, dirigé par Queipo de Llano ; le gouvernement refuse de donner des armes aux travailleurs qui en réclament, menaçant de faire fusiller ceux qui leur en fourniraient. 14 août : Le colonel Juan Yagüe prend Badajoz, opérant ainsi la jonction entre les zones nationalistes du Nord et duSud. Les massacres des opposants commencent dès le début de la rébellion. La vérification e-mail a échoué, veuillez réessayer. 26 janvier : Chute de Barcelone, la Catalogne tombe aux mains des troupes franquistes, 450 000réfugiés espagnols parviennent en France où ils seront internés dans des camps. Quand la guerre proprement dite commence, fin juillet 1936, tout semble bloqué mais l’aide extérieure de l’Allemagne et de l’Italie, futures puissances de l’Axe, permet aux troupes du Maroc (les plus compétentes et les mieux entraînées) emmenées par Franco de passer le détroit de Gibraltar le 5 août et de rejoindre le reste de l’armée et 15 000 carlistes emmenés par Mola. Chaque pays se voit chargé d’empêcher la livraison d’armes en Espagne : les Britanniques doivent assurer le respect d’un embargo sur les armes dans l’Atlantique, la France dans les Pyrénées, et l’Italie sur la côte méditerranéenne. 18 – 19 août : Federico Garcia Lorca est fusillé par des antirépublicains, à Grenade. Ces trois extraits de manuels scolaires espagnols – publiés en 1972 (trois ans avant la mort de Franco), en 1978 et en 2010 – montrent comment l’analyse des causes de la guerre civile évolue selon les régimes politiques. Le Gouvernement Giral, le 20 juillet 1936, demande à la France l’envoi  immédiat d’un armement dont la République espagnole a un besoin urgent.  Le chef du gouvernement français, le socialiste Léon Blum de tout cœur avec les Républicains, répond d’abord positivement : un accord se fait sur la livraison du matériel demandé. La constitution, en 1933, d’un nouveau parti réunissant la Phalange de José Antonio Primo de Rivera, fils du dictateur, et les Juntes offensives national-syndicalistes (J.O.N.S.) Ceux qui ont pu y échapper se trouvaient en zone nationaliste, ou avaient pu fuir, se cacher ou bénéficier de protections. Intéressé par ce que vous venez de lire ? Envisager la guerre civile sous l'angle du changement social, c'est ramener les formes de la violence armée (répression, guérillas, guerre de tranchées) au rang d'aspects de l'événement, qui, loin d'être secondaires, ne déterminent pourtant pas sa nature. 24 juillet : Dernière grande offensiverépublicaine sur l’Ebre. 5 mars : Putsch intra-républicain du colonel Casado à Madrid (5-10 mars). Enfin, il ne faut pas négliger le fort pacifisme de l’opinion Voyage en Espagne, de l'Andalousie à la Catalogne. 26 mars : Début de la reddition de l’armée républicaine. 23 décembre : Début de la campagne franquiste en Catalogne. 19 avril : Décret transformant la Phalange en parti unique dans la zone nationale. Avec des SI on pourrait mettre Paris en bouteille. Le gouvernement Giral, ne disposant plus d’aucune force de police, d’armée ou de justice, se trouve débordé par les comités populaires qui se mettent en place à l’initiative des syndicats et des partis de gauche.

Renouvellement Carte Zou, Centre Des Documents D'identité Sion Horaire, Hôtel Valamar Collection Dubrovnik, Cours Danse 3 Ans, Balance Ton Quoi Midi File, Pièce Euro Rare, Descendance De Guillaume Le Conquérant, Tout Le Monde Veut Prendre Sa Place Marc, Carte Du Monde Vierge à Imprimer Pdf, Marcher Toute La Muraille De Chine, Aéroport Marseille Départ, Forums De Voyage, Stock Car Belgique,